PAGE N°= 4 débuts de vie ( normalité ?)

je  suis  né en août  56  dans  une  période  d’énorme  chaleur en tunisie (paradoxalement en  france  ce fut  l’année  où  il  gela  très fort et les oliviers  périrent )      ma  mère  était  si  heureuse  , elle avait  tout juste  20  ans  à ma naissance  et  ……………  j’étais l’aboutissement de sa  vie  …

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

j’  étais  un enfant  très  éveillé  ,  très  ouvert  ; souriant  et  un peu  spécial  (oui  déjà )     j’ai  appris  à marcher  à l’âge de tous les enfants ;  MAIS  CE QUI  ETAIT  UN SUJET  ETONNANT; ET  QUE  JE  SAVAIS PARLER  BIEN AVANT  DE  SAVOIR MARCHER  ………….  MA  MERE  QUE  RACONTAIT  QUE  DE  PARTOUT JE  POSAIS  DEJA  DES  QUESTIONS  ET  ,  VOULAIT  TOUT  COMPRENDRE …………………………………..   dans un bus  à BIZERTE  .  COMME JE PARLAIS  BEAUCOUP ET  DEMANDAIT  ET  POURQUOI  CECI  OU  CELA  .  UN VIEUX  MONSIEUR  AVAIT  DIT   A  MA MERE  ..  C’EST  BIEN  ET  RARE  LAISSEZ  LE  POSER DES QUESTIONS  IL  FAUT  PAS  FREINER  SON OUVERTURE  !

hélas  ce que je  vais  dévoiler  là  ,  fut  le  quotidien de ma  vie  , je  dis  bien le  quotidien  ,  c’est  à  dire  jour  après  jour  !

mon propre  père  était  une  bête  féroce  ;  me voyait  -il  comme un concurrent ??  parce que de sexe male ??  était  -il  détruit  par  ses  apprentissages en indochine  et  en afrique du nord ??……………………………………   le  fait  est  que  je  fut  pas  un enfant battue   MAIS  UN ÊTRE  HUMAIN TORTURE  ET  DETRUIT  DES SON ARRIVEE  SUR TERRE .

papa-et-la-legion1Je  pense  que  déjà  son fond  de languedocien  était  mauvais , l’uniforme  ne l’a  pas arrangée ;  le  fait  de se faire  bourré  son crâne ..  et  surement  avec  ses  débuts  de garde  mobil  , il  dut  se faire  dressé  pour devenir  une  bête     DANGEREUSE  !    je  savais  que mon père  avait  été  dressé  et conditionné  pour  tuer  quiconque  sous  ordre de sa  hiérarchie      …  on   avait  ôté  de lui  même  ; le  peu de conscience  qu’il devait  avoir  hérité  de  son stupide milieu de bovine /  chasse        /viticulture   héraultaise .

    non  seulement  il m’a  pas  battue  MAIS LE MOT  LE PLUS ADEQUAT  ET       TORTURE  ..  MOI  DES  AVANT  L ‘  ÂGE  D ‘UN AN                     MAIS  IL  A  BATTUE  MA  PROPRE  MERE  ( ELLE SE FUT  TOUTE  SA  VIE ENTIERE )

je  vais  à  présent  vous  citer  quelques exemples :

 à  chaque  repas  celui  du midi et  du soir !  c’  était  mon père  m’installer  sur la  chaise haute  et  commencer =               mets les coudes sur la  table  et  prend  ta  cuillère  ;  regardes  ma  cuillère et  mange  à    ma  cadence  ;                                        lui  dans  sa main gauche  tenait  une  fourchette  ;     à  chaque  fois  que je  ratais  une cadence  ,   je  vous promets  il me  plantait  avec  sa rapidité  sèche et  violent  un coup  de fourchette  dans  mon petit  avant  bras  ………………………………  JE  JURE  ICI  SUR  MA  VIE    que  mon avant  bras  gauche  était  remplie  de  croûtes  des     4  pics  de  la  fourchettes  et  que  chaque jour  ……………    il  me  rajouter des troues  , j’étais  en sang  ….

parfois  , j’arrivais  à  ôter  mon bras  rapidement ; alors  il me  foutait  un coup  de  poing  dans la  figure  ……………  et disait  =  TU  VAS  EN AVOIR  2 !!!!   REMETS  TON BRAS  ET  VITE …….  et il me  tapait  2  fois 

alors  comme  à  chaque  fois  celà  se finissait de la  même manière  ,  sous les  coups  ,  car  mon père  me  frappait  à  coups  de poing  dans  l’  arrière  du  crâne ,  et je reprenais  un autre coup  avec le mur  ………………………………………………   alors  n’en pouvant  plus  ,  devenant  rouge  ,  je restais  bouche  ouverte  et  tentant  d’aspirer  une  bouffée  d’air , je  restais  tétanisé  sans  plus pouvoir  respirer  ,  ma  tête  penchait  sur le  côté  …………………

ma  mère qui n’avait  jamais  vu  de pareilles  choses  se levait  et  criait  (  JE M ‘EN RAPPELLE  COMME  D ‘HIER  ) :  COCO….  ASSEZ    TU   VAS  LE  TUER  !!!!!!!!!!!!!                                                                           MA  MERE  ME  PRENAIT  LE  VISAGE  ET ME  SOUFLAIT  DE  L’AIR  DANS LA  GORGE  …

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A  CE MOMENT  LA  ;   LA  SUITE  ETAIT  QUASI  LA  MÊME ;  mon père se lever et  planter  2  coup  de  poing  à ma  mère de  sorte  qu’elle  tombe  dans le  coma ; en tant  que  garde mobile  ;  il  savait  comment mettre  une personne en état  de  loque  humaine  en 2  temps  /  3  mouvements………………  il  la  prenait  et  aller l’enfermer  dans  leur chambre ……………………………………………………………………………………………………………………   de ce temps  ,  revenant à moi  je  me rappelle  que  j’avais  vomis  , mon  père  revenant  dans la  cuisine  soit me  tenait la  tête  ;  soit  il prenait  un saladier  ou  une  casserole  ………………………………………  pas  une  goutte   , ne  devait être perdue .

______________  alors  il    hurlait  =   tu  vas  finir  sans  un mot  et  re  bouffer    ton vomie  …………………………..  et ,  je  vous  pris  de me  croire  ;  j  ‘  étais  cuit  et  c’était  fini pour  moi  ; ma  mère  dans le  coma  enfermé  dans la  chambre                                            je devais  finir  l’assiete  et  celà  ??  sous les coups  de poing !

j’atteste  ici  que  je  suis loin de broder  en relatant  ces faits,  je  peux  vous le  certifier                         mon père  me battait  encore  plus  violement     et  presque  toujours  en UNIFORME  QU  ‘IL  QUITTE  RAREMENT  POUR  AINSI  DIRE  «  » » » »  JAMAIS «  » » » » » » » » » »          IL  Y  AVAIT  TOUJOURS  DANS LA MAISON SON PISTOLET  MITRALLEUR  ET  AUSSI  SON ARME  DE POING  A LA  CEINTURE .

et-vlan-une-balle-dans-le-frigoMON   PERE EST TOUJOURS     VIVANT  IL EST  0  CE JOUR  07/  JANVIER  /2015  0 LA MAISON DE RETRAITE «  » » »  la pinède  «  » » »  à  VERGEZE

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J  ‘  ai  cessé  d’aller  le  voir  car  une  fois  marchant  dans le    parc  ; il  s’était  salie  une  chaussure en marchant  dans la  boue  ou  une ME…e  il  mis  sa main sur mon épaule    et  s’  essuya  la  chaussure  sur mon pantalon ,,,,,,    alors je   reculais  d’un mètre  ;  et je me  dis =  il est  IRRECUPERABLE …….§§  JE  FIS UNE BISE     A    MA  PAUVRE MERE  .  ET JE  DECIDAIS  LA ;;;;     A  CET  INSTANT  QUE  JE  LE REVERRAIS PLUS JAMAIS    DE MA  VIE

JE  SUIS  RETOURNE   A  LA MAISON DE RETAITE  DE VERGEZE  ET  J ‘AI  DEMANDE  UN  rdv  AVEC  LA  DIRECTRICE .

CAR  MA  MERE  CONTINUAIT  DE PLEURER  SOUS  CES COUPS  ET  SA MECHANCETE  …  J  ‘AI    IMPLORE  QUE MA  MERE  SOIR  SEPARE  DE  LA  CHAMBRE DE MON PERE  ;;;  AFIN QU ‘ELLE  PUISSE  AVOIR  UN   PEU DE PAIX  DANS  SA VIE

COMME  J’ECRIS  LA  .  JE  VEUX PAS  PASSER  POUR  UN PLEURNICHEUR  ET UN MENTEUR  …………………………………………………………  IL  RESTE  LA  DIRECTRICE  ET  EN MËME  TEMPS  IL    AVAIT LA MERE  DE  MONSIEUR  LE MAIRE  DE VERGEZE     BALLANA       d’ailleurs  se mr  ne  m’a  jamais  aidé  et  a  participer  lui aussi  par  son refus  à m’enfoncer ….

jijiet-sa-maman

  un  soir  ,  vers  les  19 h  la  directrice  me  contacta  =  jean-jacques !!!!  venait  vite  votre maman  est  très mal                    alors  je  pris  mon véhicule  et  dans le  1/4  d’heure  , j  ‘étais    dans sa chambre …elle  venait  juste de mourir  ,  elle devait  avoir 72 ans    et  pas  un seul  cheveu  blanc  ..  elle  était belle  encore  !                                                  je  tenais  sa main  dans la mienne  …  comme pour la  tenir  au  chaud …  mais  elle se refroidissait  .  je  lui  fis  une  bise  sur le  front  , lui  caressait  ses  cheveux  ;   j’avais  une  sensation bizarre  =   je  sentais  que  c’était  le  cycle de la  vie  ;  et j  ‘étais  impressionné  car  , en fait  j  ‘étais  sortie  de  son ventre  ;  c’est  elle  qui m’a  donné la  vie .  une  1/2 heure  après  les pompiers  vinrent  et je  dus  sortir  , ils  devaient  surement  faire  leur  «  »procédure  »  truc  électrique  , etc..et ils partirent ………………….   je  repris les mains  gelées  de ma  mère  et  les  embrassant  ;  je  tournais  les talons  .                              mon père  lui est  vieux  et  toujours  en  vie  .                                                                                ne  vous  dégonflez  pas  suivez  ce  blog !   mon frère  est  vivant  car , j’ai  un petit  frère  , lui  , la  directrice  .. le  psychiatre  de  montpellier  bruno  cailly  peuvent  vous  certifier  que je dis la  vérité

à  bientôt ?? jean-jacques

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s